STAGES BTS

Publié le mercredi 3 février 2021 16:11 Écrit par administrateur

Ces étudiantes neversoises effectuent un stage en Espagne

Elles sont parties malgré tout

Pour valider leur BTS, plusieurs étudiantes du lycée Raoul-Follereau étaient sur le point de partir en mai, pour effectuer leur stage obligatoire au Mexique, au Brésil, en Espagne, en Irlande. Mais en raison de la crise sanitaire, tout a été forcément annulé.

« Certaines entreprises comme un hôtel de luxe où elles devaient travailler ont fait faillite. Il a fallu donc reprendre toutes les démarches pour trouver d'autres solutions », explique Lydie Trechot, professeur d'espagnol et référente mobilité et Erasmus au lycée.

   

« On a dû trouver de nouveaux stages et rassurer des étudiantes qui ne voulaient plus partir... Et des parents inquiets. Mais grâce à un partenariat noué avec un lycée en Espagne, on a réussi à trouver de nouveaux stages pour qu'elles puissent partir cette année. »

Solène Delong, Caroline Rouet et Loisa Rosamont se sont donc envolées pour l'Espagne, à Almeria et Valencia, début janvier, pour un stage de deux mois.

« Elles sont logées chez des familles d'accueil mais ce stage, cette expérience leur permet d'être en autonomie. Dans ce contexte, c'est une vraie chance et un sacré atout pour leur CV », glisse leur professeur.

Aucun regret

De leur côté, les étudiantes sont ravies de leurs premiers pas en Espagne, malgré des craintes légitimes quant au contexte sanitaire. « J'appréhendais beaucoup le fait de partir en Espagne en raison de la situation actuelle et aussi de quitter ma petite vie. C'est un peu à cause de tout ça que je n'avais plus envie de partir, car je ressentais cette peur d'attraper le virus, ou même de croiser des gens qui ne respectent pas les règles sanitaires », confie Solène. Mais elle espère que cette expérience ne lui apportera que du positif.

Caroline était également anxieuse à l'idée de partir. « J´étais contente de vivre une telle expérience mais j'avais aussi des appréhensions, comme le fait de me séparer de ma mère pendant un bon bout de temps, de prendre l'avion toute seule pour la première fois, ou bien le fait de partir à l'aventure seule dans un pays différent du mien. »

Mais avec du recul, la jeune fille est sereine : « Alors oui, au début, l'inconnu peut faire peur mais l'inconnu c'est aussi prendre le risque et partir vers l'inconnu est une expérience qui ouvre tellement d'opportunités, tant au niveau professionnel, culturel, qu'humainement ».

Loisa a également surmonté ses craintes . Et elle ne le regrette pas. « J'avais peur, quitter ma famille pendant aussi longtemps et avec les circonstances actuelles ne me donnait plus du tout envie de partir. Je suis restée dans le déni aussi longtemps que je le pouvais. » Mais aujourd'hui elle savoure son expérience : « Je me dis que j'ai vraiment de la chance ».

Lara Payet

Article du JDC du 3/02/2021